lundi 4 juin 2018

Etre proches d 'hospitalisé, pas facile

Bonjour à tous,



Aujourd'hui j'aimerai me mettre à la place de mes proches. Ceux qui me soutiennent au quotidien, les piliers sur lesquels je peux compter.

Être hospitalisé c'est désagréable/difficile/déprimant/ épuisant/ je peux en faire une liste comme çà.
Mais être proches d'hospitalisé n'est guère mieux.

Quand un proche est à l’hôpital, c'est toute le routine qui est foutu en l'air. Cette routine qui nous permet de fonctionner en pilote automatique et de nous économiser.
Fini! Chaque heure, chaque minute, il faut réajuster l'organisation, prévoir autrement, anticiper.
Entre les heures de visite, son propre emploi du temps, les passages à droite à gauche. Les choses à ramener.

Quand un proche est à l'hôpital, c'est aussi beaucoup de soucis. Surtout si la situation médicale est critique. Et on se veut fort devant la personne hospitalisé. On se veut soutien. Pas le moment de flancher. Mais quand on est seul, on le peut bien. Car nous aussi on est atteint.

Quand un proche est à l'hôpital, trop souvent les gens nous demandent des nouvelles du proches, en long en large. Ou on entend le même récit, en long et en large des évènements. Ce refrain qui nous a bien miné ces derniers jours, comme un mauvais tube.

Quand un proche est à l'hôpital, rares sont les personnes qui s’inquiètent de comment on va nous. Surement que les gens ne sont pas assez souvent proches d'une personne hospitalisé, pour savoir, ou se souvenir,

qu'être proche d'hospitalisé c'est long d'être facile!

Alors la prochaine fois que vous aurez connaissance d'une personne hospitalisé, s'il vous plait, prenez aussi des nouvelles de leurs proches.

Merci pour eux. Merci à eux.

A bientôt ;)
Katia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés